revue

La Naked Heat, un must-have ?

On se retrouve aujourd’hui avec la première revue de la palette d’Urban Decay, la Naked Heat, Star de l’été 2017 !

Sorti à la journée presse de Sephora pour présenter les nouveautés de l’été 2017, la marque avait mis le paquet pour la présenter comme étant le « nouveau bijou » de la marque, après 2 ans sans Naked ! (sorti de la Naked Smoky en 2015).

Les spots publicitaires, publications sur les réseaux et les envois presses aux nombreuses influenceuses beautés et YouTubeuses, ont permis de la vanter et réellement créer un nouveau buzz autour de cette nouvelle palette qui est, était très hot !

Alors au rendez-vous : couleurs chaudes, irisées et mats et pigmentation incroyable !

Alors oui encore une revue parmi tant d’autres mais là je vais dire ce que je pense de cette palette, moi qui est eu un véritable coup de foudre en la voyant… mais est-ce toujours le cas entre les mains, même après 1 an ? (la revue 100 ans après la guerre !) La réponse en dessous :).


LE PACKAGING :

packaging naked heat

Le packaging est le même que la Naked Smoky, il est donc rigide et en plastique résistant, toujours aimanté. Un grand miroir ainsi qu’un pinceau deux embouts, font toujours partie de la palette.

Comme vous l’aurez compris, 3 ans auparavant la marque changeait ses packagings en troquant le velours de la Naked 1, à du métal pour la Naked 2 et 3.

Il faut se le dire, le packaging est beaucoup plus qualitatif, épais et très résistant.


LA PIGMENTATION :

fards mats swatchs

Alors, (en plus des couleurs) c’est LE point le plus important lorsqu’on investie (oui à 51€ on parle d’investissement !) dans une palette.

1 seul passage suffit pour avoir une couleur vibrante et ultra pigmenté. on se retrouve avec LA MÊME couleur sur la paupière que celle de la palette.

Cependant, les fards irisés sont plus pigmentés avec une application au doigt qu’avec un pinceau même à poil synthétique. Ou alors, appliquer un spray fixateur de maquillage pour avoir la même intensité que dans la palette.

20170815_001949

Parlons des chutes, les couleurs irisées laissent tomber quelques chutes, je vous conseille de faire votre teint après le maquillage des yeux. Ou alors un pinceau avec un peu de poudre et on balaye sous les yeux légèrement pour ne pas étaler le pigment.

 


LES TEINTES :

Alors, après avoir débattu sur tous ces points, parlons des teintes de la palette.

Les couleurs sont complètements différentes des Naked précédente avec des couleurs qui ne sortaient plus de l’ordinaire.

Cette palette est composée de 12 fards avec : 7 fards mats, 1 fard irisé et 4 métalliques. Il y a donc 3 finis différents avec cette même palette.20170815_001838


LA COLLECTION HEAT de la marque :

La marque a sorti toute une collection « Heat » avec la palette, notamment composée de 3 rouge à lèvres et de 2 crayons pour les yeux, dans les mêmes tonalités que la palette.
imagesmini heat

Et, tout récemment Urban Decay a sorti une mini Heat, format compact parfait pour les voyages, composé de 6 fards mats.


EN BREF :

POUR

CONTRE

– Pigmentation de fou

– Couleurs qui sortent de l’ordinaire pour la marque

– Packaging complet (miroir + pinceaux)

– Quelques chutes

– Le prix (51,99€)

Pour shopper la palette, c’est ici 

Voilà tout le monde, j’espère que mon premier article vous aura plus, on se retrouve la semaine prochaine avec des nouveaux produits, promis. N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous avez la Naked Heat et à partager vos avis 🙂

 

Je suis Justine Victoria, étudiante en communication, je vous partage tout sur mon blog, comme un journal de bord !

6 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :